Les cyberattaques déguisées sur les plateformes d’apprentissage en ligne

les cyberattaques en ligne

Selon une étude de Kaspersky, le nombre d’utilisateurs confrontés à des cybermenaces déguisées sur les plates-formes d’apprentissage en ligne populaires a augmenté de 60% au second semestre 2020.

Selon un communiqué de l’entreprise, alors que la pandémie se poursuit et que les écoles sont fermées ou suivent un modèle d’apprentissage hybride, le secteur de l’éducation continue d’attirer l’attention des cybercriminels.

De juillet à décembre 2020, plus de 270 000 utilisateurs ont été confrontés à diverses cybermenaces déguisées sur les plates-formes d’apprentissage populaires, soit une augmentation de 60% par rapport au premier semestre 2020.

L’application en ligne la plus populaire utilisée comme appât pour les cyberattaques était de loin Zoom, une plate-forme comptant plus de 300 millions d’utilisateurs quotidiens.

Le deuxième plus populaire était Moodle, suivi de Google Meet.

Le nombre d’utilisateurs qui ont rencontré des menaces déguisées sur les plates-formes populaires d’apprentissage en ligne / de vidéoconférence a augmenté sur toutes les plates-formes à l’exception de Google Classroom.

98% des menaces étaient sous la forme de « not-a-virus »

«Environ 98% des menaces étaient sous la forme de not-a-virus, une catégorie qui est divisée en programmes de riskware et de logiciel publicitaire. Les logiciels publicitaires bombardent les utilisateurs de publicités indésirables, tandis que les programmes de riskware se composent de divers fichiers – des barres de navigateur et des gestionnaires de téléchargement aux outils d’administration à distance – qui peuvent effectuer diverses actions sur votre ordinateur personnel sans votre consentement. », ont déclaré des spécialistes de Kaspersky.

Les utilisateurs font généralement face à des menaces déguisées dans des applications de visioconférence populaires et des plates-formes de cours en ligne via de faux installateurs, rencontrés sur des sites non officiels, conçus pour ressembler aux plates-formes d’origine ou aux e-mails déguisés en offres spéciales ou notifications sur la plate-forme.

Une cible populaire pour les cybercriminels

«Malheureusement, jusqu’à ce que tous les étudiants reviennent aux cours en présentiel, les établissements d’enseignement continueront d’être une cible populaire pour les cybercriminels, d’autant plus que ce secteur n’a pas donné la priorité à la cybersécurité. La pandémie a clairement montré que cela devait changer, d’autant plus que la technologie est de plus en plus intégrée dans les cours virtuels », a déclaré Anton Ivanov, expert en sécurité chez Kaspersky.

Pour aider les enseignants et leurs étudiants à rester en sécurité lorsqu’ils utilisent des outils numériques pour dispenser des cours, Kaspersky a développé une variété de ressources, y compris un cours en ligne qui aide à apprendre les meilleures pratiques en matière de cybersécurité.

Print Friendly, PDF & Email